Zéro déchet et conso responsable avec C. l’air du temps

Aujourd’hui rencontre avec Claire et Camille, les auteures de C. dans l’air. Au travers de ce blog, elles abordent leurs expériences zéro déchet et la façon dont elles pratiquent l’écologie au quotidien. Elles ont accepté de livrer tous leurs secrets à izidore. Bonne lecture !

1. Parlez-nous de votre blog : Pourquoi est-ce important de pratiquer le zéro déchet ?

Ce Blog C. l’air du temps, c’est avant tout l’histoire de deux sœurs, Claire et Camille, sur le chemin d’une prise de conscience écologique. Sur le blog, né il y a 3 ans, nous abordons de façon informative et non culpabilisante le zéro déchet et l’écologie du quotidien. Dans « zéro déchet » il y a « zéro » et cela peut effrayer et donner l’impression d’un objectif inatteignable. Or, pour nous, le zéro déchet est un cheminement plus qu’un objectif. En effet, même si au départ la démarche est initiée pour réduire les déchets, elle apporte beaucoup plus que cela. En questionnant nos modes de consommation, notre façon d’être dans ce monde, elle permet de redevenir acteurs de nos comportements : d’être des consom’acteurs. C’est en cela que le zéro déchet nous parait important.

2. Comment avez-vous commencé le zéro déchet ?

Il y a cinq ans, nous avons chacune eu un “déclic”. Pour Camille ça a été les voyages et le gaspillage alimentaire dans la restauration. Pour Claire, la grossesse puis la maternité. Nous avons pris conscience que nous ne pouvions/souhaitions plus consommer de façon aveugle et inconsciente. Nous avons alors ressenti le besoin de prendre en main notre façon de consommer. C’est le moyen que nous avons trouvé pour redevenir actrices de notre environnement social, économique, écologique, gustatif… et de retrouver de fait un peu d’optimisme face aux enjeux du changement climatique.

Nous avons peu à peu commencé à interroger ce que nous nous mettions sur la peau, dans notre assiette, et pris conscience de notre production de déchets. Après l’analyse de notre poubelle, nous avons identifié ce qu’il nous fallait changer pour avoir un changement durable sur la quantité de nos déchets.

3. Le zéro déchet : en quoi consiste la démarche selon vous ?

Le B.A.BA du zéro déchet

L’expression « zéro déchet » vient du terme anglais « zero waste » qui veut à la fois dire zéro déchet et zéro gaspillage. Un Français moyen jette environ 354 kg de déchets tous confondus par an. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. C’est-à-dire que ça ne prend en compte que les déchets visibles dans la poubelle. Mais aussi ça ne comptabilise pas les déchets de production, de transports, de stockage… La démarche “zéro déchet” consiste à faire l’autopsie de sa poubelle et à comprendre comme éviter que les déchets s’y retrouvent.  Pour cela, il faut revoir ses modes de consommation. L’idée est de se détourner d’une société de la linéarité et du jetable (acheter, utiliser, jeter) pour aller vers une société de la circularité et du durable. La définition qui revient souvent est « le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ».

Les règles pour avancer vers le zéro déchet

Le zéro déchet est souvent caractérisé par les “5R” :

  • Refuser ce dont a pas besoin
  • Réduire ce dont on a besoin
  • Réutiliser et réparer ce que nous avons déjà
  • Recycler ce que nous n’avons pas réussi à refuser, réduire ou réutiliser/réduire
  • et Composter tout le reste.

Mais on peut également ajouter le mantra « revendiquer » car quand on avance dans cette démarche, on se rend vite compte que ça dépasse largement la simple question des poubelles. C’est une porte d’entrée vers un questionnement de ses actes de consommation au quotidien.

zéro déchet

4. Quels sont vos conseils pour se lancer ?

Avancer pas à pas

Selon nous, il ne faut pas tout changer d’un coup. Cela peut décourager et du coup, empêcher d’avancer. Ainsi, le mieux est de commencer par une thématique : si on se sent confortable pour changer ses habitudes dans la salle de bains, alors on peut commencer à trier puis à minimiser sa routine beauté. Si l’alimentation est un point clé pour nous, on peut commencer par reprendre le pouvoir sur son alimentation. En allant au marché, en questionnant les producteurs, en mettant ses légumes et ses fruits directement dans son panier, en demandant aux commerçants s’il est possible d’apporter ses propres contenants. D’ailleurs le marché est l’endroit idéal pour commencer la démarche : c’est un moment propice à la détente de fin de semaine. On consomme de saison, le zéro déchet y est une évidence. Et l’avantage c’est qu’on achète que ce dont on a besoin ce qui permet de maitriser son budget.

Mieux consommer, moins cher

Le bio et la consommation responsable peuvent coûter plus chers sur certains postes. L’idée c’est d’avoir une vision d’ensemble, faire des économies en achetant ses vêtements d’occasion, faire ses produits ménagers, permet de faire de réelles économies qui peuvent être, tout ou une partie, réinjectées dans une alimentation de meilleure qualité, locale et bio.

5. Parlons déco : quels sont vos astuces zéro déchet pour la maison ?

Nous adorons la déco (par passion pour l’une, par métier pour l’autre) et pour ça nous sommes une team zéro achat neuf ! On aime chiner des choses qui ont du vécu et de la patine. On aime les matériaux naturels et bruts : le bois, l’osier, la laine, le tissu. Par ailleurs, à chaque fois qu’on a besoin ou envie d’une déco en particulier on se pose la question : est-ce que je n’ai pas déjà quelque chose de similaire chez moi qui pourrait faire l’affaire ? Ensuite on le met sur une liste pour notre prochaine virée « chine » !

6. Une astuce recup’ d’objets anciens à nous partager ?

Notre truc facile ce sont les panières en osier : on les utilise pour le linge, pour ranger les jouets… Ensuite, on peut faire beaucoup de choses avec des palettes : avec des roues ça devient une plateforme pour les plantes, ou une table basse. On peut même en faire un petit sofa !

Merci à Camille et Claire pour leur gentillesse et le temps accordé pour nous partager leurs astuces. Rendez-vous sur leur blog et surtout procurez-vous leur e-book zéro déchet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *