Pourquoi acheter de la seconde main ?

Le marché de l’occasion a le vent en poupe puisque 9 français sur 10 affirment consommer de l’occasion.
De plus l’apparition croissante de plateformes spécialisées à tendance à rendre la seconde main encore plus accessible. 
Et c’est normal, car la seconde main a de nombreux avantages. Nous allons voir ensemble quels sont ces avantages et pourquoi tu dois absolument commencer à consommer de l’occasion.

Faire des économies 

La raison la plus évidente et l’une des principales motivations pour la plupart d’entre nous lorsque nous achetons de la seconde main est le coût des produits.
La seconde main rend accessible des pièces de marques, en très bon état à des prix très abordables qu’il s’agisse de vêtements, de meubles ou de bijoux. 
Par définition, un produit d’occasion coûtera moins cher que sa version neuve. Mais ce prix « d’occasion » ne signifie pas que le produit est en mauvais état, qu’il n’est pas beau ou qu’il n’est plus fonctionnel. Mais simplement qu’il n’est pas “neuf” et qu’il a déjà servi.
Acheter d’occasion permet d’avoir accès à la mode, à la culture et à des produits de qualité à moindre prix.

Faire un geste pour la planète 

Au sein d’une société et d’une économie consumériste, acheter des produits de seconde main réduit la demande de production de produits neufs, du moins ne l’encourage pas. 
Plus la vie d’un produit est longue, plus son empreinte écologique diminue. Le but étant de prolonger au maximum la durée de vie de ses objets. 
En les revendant ou en les donnant, on prolonge leur durée de vie au lieu de les jeter, cela génère moins de déchets et évite à quelqu’un d’autre d’acheter du neuf. 
Cela crée une double économie : l’économie des ressources nécessaires au traitement de ce déchet et l’économie de celles nécessaires à la création du produit neuf.
Que ce soit la production textile, de meuble, de produits électronique, la pollution est énorme et il faut la limiter.

Participer à un autre système

Lorsqu’un système déplaît, ne plus le financer, c’est un moyen de ne plus le cautionner. 
Consommer des produits de seconde main et ne plus consommer de fast-production, c’est ne plus accepter de participer à l’exploitation d’ouvriers, d’ouvrières et d’enfants dans d’autres pays. Nombreuses sont les grandes multinationales qui n’hésitent pas à participer à cette exploitation en les faisant travailler dans de très mauvaises conditions pour un salaire extrêmement bas.
De plus la collecte, la réparation, la distribution et la revente de produits de seconde main permettent de créer des emplois, de former et de réinsérer des personnes en difficulté. 
En effet, certaines enseignes de seconde main sont des associations de réinsertion professionnelle et certains vide-dressing par exemple se font au profit d’associations.

Trouver des pièces uniques

Une jupe des années 80, un meuble style années 50, la mode est un éternel recommencement, une boucle infinie. Grace à la seconde main, on trouve des objets ou des vêtements qui redeviennent tendance et faire son shopping dans les enseignes classiques peut donner une impression de mode standardisée. 
Consommer de la seconde main, c’est posséder des pièces originales et uniques. Dénicher une pépite de seconde main lui confère un attachement particulier, une fierté de l’avoir trouvé.
Trouver un article de seconde main qui nous plaît ne prend pas nécessairement des heures de recherches, mais au contraire peut se trouver sur un « coup de cœur ».

Alors, convaincu par la consommation de seconde main ?