Pénurie de mobiliers

Une pénurie de mobiliers ? : On vous explique tout !

Êtes-vous récemment allé dans une grande enseigne de mobiliers ?! 

Si oui, vous avez sûrement pu remarquer que certains rayons sont presque vides ! Nous faisons, en ce moment, face à une pénurie de mobiliers. De nombreux meubles et électroménager sont en rupture de stock, principalement à cause de l’approvisionnement de bois et d’aciers mondiaux. Chez IKEA, 10% des produits manquent aujourd’hui à l’appel. Certains biens ne devraient même pas être disponibles avant l’année prochaine.

Cette pénurie ne touche pas seulement le mobilier, mais de nombreux autres produits. Elle fait suite à tout un processus de cause à effet, assez similaire d’un secteur à l’autre. Décryptons ensemble les principaux mécanismes qui en sont la cause.

Une pénurie globale qui touche d’autres secteurs.

Commençons par revenir aux bases: selon Wikipédia, une pénurie est définie comme une situation où une entité […] manque d’un ou de plusieurs produits, ressource naturelle ou services”.

Dans le cas présent, cette pénurie est la conséquence d’un manque de l’ensemble de ces éléments. Bien qu’au final, l’épuisement visible concerne des produits finis, c’est plutôt plusieurs carences différentes qui amènent à cet épuisement.

La crise des semi-conducteurs: un exemple représentatif

Prenons le cas de la crise des semi-conducteurs:

Les semi-conducteurs sont des corps solides qui permettent une certaine conductivité électrique et qui sont très utilisés en électronique. Ceux-ci se sont trouvés en pénurie pour 3 raisons principales :

  • une augmentation de leur demande (avec la digitalisation)
  • un manque de main-d’œuvre (lié au Covid-19)
  • la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-unis

Et ces petits composants électroniques sont indispensables au fonctionnement d’un bon nombre d’appareils électroniques. Nous voici donc maintenant en situation d’épuisement d’automobiles ou encore de PS5 (c’est en partie à cause des semi-conducteurs que vous n’avez pas pu mettre la PS5 au pied du sapin à noël dernier🌲)

Même si les meubles ne nécessitent pas de semi-conducteurs (pas encore en tout cas). Cet exemple dévoile à quel point une pénurie est la conséquence de nombreux manques interconnectés. 

Une réaction en chaîne qui n’épargne aucun secteur

Et oui, les pénuries ou craintes de pénuries majeures concernent aujourd’hui les jouets, les pâtes, les vélos, les balles de tennis, les voitures et plus généralement le matériel électrique (comme on a pu le voir juste au-dessus). Elles concernent également certains médicaments contre le cancer, les matériaux de construction ainsi que le mobilier.

Ces épuisements découlent ainsi d’autres manques de composants et matériaux. Comme l’explique Line Rifai, chroniqueuse économie à France 24 : “Avec l’assouplissement des mesures sanitaires, la demande pour de nombreux biens a bondi, les usines ont alors cherché à augmenter la cadence de leur production et à acheter plus de composants et de pièces détachées, beaucoup plus que la quantité disponible.”

Par conséquent, c’est cette réaction en chaîne qui entraîne les nombreuses pénuries qui nous touchent en ce moment.

Pénurie de mobiliers : Un manque de matières premières qui pénalise la chaîne d’approvisionnement

Les chaînes de production de mobiliers font face à un important manque de matières premières. Cet épuisement concerne principalement l’approvisionnement de bois et d’aciers mondiaux. Les difficultés de main-d’œuvre liées au Covid 19 ont largement fragilisé la chaîne d’approvisionnement. Or, dans le même temps, la demande a fortement augmenté

Une augmentation de la demande au cœur du problème

La hausse de la demande semble être le moteur de nombreux manques. C’est notamment l’explication que donne IKEA, par le biais de son porte-parole au Royaume-Uni:  “Comme de nombreux détaillants, nous rencontrons des défis permanents avec nos chaînes d’approvisionnement en raison du Covid et des pénuries de main-d’œuvre, le transport, les matières premières et l’approvisionnement étant tous touchés. De plus, nous constatons une demande accrue des clients car de plus en plus de personnes passent plus de temps à la maison. En conséquence, nous connaissons une faible disponibilité dans certaines de nos gammes, y compris les matelas.”

Zoom sur le bois, matière première essentielle au mobilier

Pour le bois, ce n’est pas vraiment un manque intrinsèque de matière première qui est la cause de la pénurie. C’est l’approvisionnement qui a du mal à suivre une demande en hausse. Pour reprendre les mots de Nicolas Douzain Didier, délégué général de la fédération nationale du bois : « Ce n’est pas vraiment une pénurie puisqu’il y a suffisamment d’arbres dans les forêts dans le monde pour servir la demande. C’est une question de dérèglement de la logistique suite à la crise du Covid-19 qui a fait augmenter de façon très importante la demande dans le monde en bois pour la rénovation et la construction. »

Pour lui, ce manque fait notamment suite à une grosse augmentation de la demande américaine en bois : « le président Trump, pour relancer l’économie, a donné des chèques aux habitants pour rénover leur maison. Ça a extrêmement bien fonctionné et la demande a grandi. […] Ils n’ont pas assez de production. Les Américains se sont donc tournés vers l’Europe.»

Pénurie de mobiliers : c’est le moment de passer à l’occasion ! 

Par conséquent, cette pénurie de mobilier, qui est donc principalement liée à une augmentation de la demande des matières premières, doit nous amener à réfléchir quant à notre consommation de produits neufs!

En ce sens, si de nombreux produits neufs sont aujourd’hui en pénurie, à cause d’une trop forte demande, c’est le signe d’une surconsommation permanente et ancrée dans nos habitudes. Cependant, il existe de nouvelles alternatives à la consommation de produits neufs (oui, on sait de quoi on parle !).

L’occasion devient un vrai réflexe pour les français

Ce n’est pas pour rien, qu’aujourd’hui, 7 français sur 10 sont prêts à renoncer au neuf pour se tourner vers l’occasion et le reconditionné ! Dans le cadre du mobilier, ces alternatives sont multiples et bien développées.

Découvrez, par exemple, ici, 9 raisons de préférer l’occasion.

En plus d’être plus avantageux, l’occasion aujourd’hui, ce n’est plus seulement les meubles de mémé, mais également de nombreux meubles tendances et récents (sachant qu’un Français déménage en moyenne tous les 3 ans, on vous laisse faire le calcul).

Alors, ça vous tente? Rendez-vous sur www.izidore.com pour en savoir plus.